Votre navigateur (Internet Explorer 6) est obsolète. Il est contient des failles de sécurité et ne peut pas afficher toutes les fonctionnalités de ce site ou d'autres sites. Apprenez comme mettre à jour votre navigateur.
X

1 commentaire

Non classé

13 janvier 2014

Preah Vihear Temple

Je repars sur la route pour le Cambodge avec Baptiste, un autre cycliste avec qui on a la même intention d’itinéraire. Nous partons de Don-det pour rejoindre le Cambodge en faisant avant la frontière un arrêt à Khonephapheng waterfalls, la cascade avec le plus gros débit d’Asie…

[Group 0]-IMGP2172_IMGP2185-14 images

Après quelques kilomètres supplémentaires, nous arrivons au poste frontière. Le service laotien des frontières essaie de nous arnaquer en voulant nous faire payer 2 dollars un coup de tampon qui devrait être gratuit, mais qu’il est coutume de payer 1 dollar. Au poste frontière cambodgien, il faut de nouveau marchander pour ne pas payer des tests non obligatoires. Et le visa nous reviendra à 25 au lieu des 20 annoncés par l’ambassade du Cambodge en France.

On profite des marchands de la frontière pour déjeuner et finir nos KIP puis nous reprenons la route pour Stung Treng. Au cours de notre trajet, on croise un couple de francais en tandem: Aurélie et Jean.

IMGP2196

Après une chaude journée, on trouve un guesthouse au bord du fleuve et on va se rafraichir avec un jus de canne à sucre et un bon pastis lors du repas.

 20140110_182902

Le lendemain, on prend un bateau qui fait traverser le Mékong. De là on souhaite suivre une piste qui coupe la campagne jusqu’à Siem Réap. La piste s’avère dans un premier temps être en très bon état, puis surprise se transforme en route après seulement quelques kilomètres. Ne trouvant pas de lieu pour dormir, on roulera jusqu’à Tbaeng Meanchey après avoir tenté un raccourci pour un petit village dans lequel on se perdra, mais où l’on croisera de nombreux enfants amusés de notre présence si loin des axes touristiques.

IMGP2205

Suite à une conversation avec un couple d’allemands la veille, on décide de faire un détour par Preah Vihear Temple à la frontière thaïlandaise. On repère donc une route avec google map en sachant que se serait probablement une piste. Après quelques kilomètres, on se retrouve à galérer pour avancer sur une piste sableuse entrecoupée de flaques d’eau.

IMGP2223Finalement un mototracteur nous rattrape, nous voie et s’arrête. On lui demande s’il peut nous prendre avec nos vélos dans sa remorque, ce qu’il accepte. On se retrouve donc à parcourir la piste avec les véhicules locaux, pas toujours rapides sur route, mais qui passent partout dans la campagne.

DCIM101GOPRO

Au cours de notre trajet, on a un petit souci mécanique, le roulement de la roue casse! Pas de souci, notre chauffeur a la pièce de rechange avec lui, et en moins de 15 min le tout est réparé.

Lors d’une bifurcation, notre chauffeur nous fait descendre pour mettre les vélos dans une camionnette qui nous suit depuis peu, car il semble ne pas aller dans la direction où nous nous dirigeons. Arrivés dans un petit village au fin fond du Cambodge, nous repartons à vélo. Le mototracteur et la camionnette nous auront fait parcourir une trentaine de kilomètres. Il nous reste encore une trentaine à faire sur cette piste puis une vingtaine de plus sur une piste principale en meilleur état avant d’arriver à Srah-emm.

Le sable est une des pires choses en vélo, difficile de donner une direction, par moment la roue avant se bloque et ma faible vitesse rend plus compliqué l’équilibre qui me fait chuter à plusieurs reprises.

Le lendemain matin, après avoir pris des forces et un petit déjeuner au marché, nous commençons les 30 km qui nous séparent du temple. Les 22 premiers kilomètres se passent bien, ensuite nous attaquons l’ascension vers le temple, plus de 600 mètres de dénivelé sur 8 km. Une route bétonnée avec des pentes à plus de 15 % et pour finir, nous devons pousser les vélos lors du dernier kilomètre tellement la pente est raide. (Les voitures classiques ne peuvent pas monter, car elles ne sont pas assez puissantes. seuls des pickups et les motos le peuvent).

IMGP2334

Nous voilà donc au sommet de la colline où se dresse Preah Vihear Temple. Le temple a subi les dégradations du temps, mais également celle de guerre entre le Cambodge et la Thaïlande qui se disputent son appartenance.

Le temple est construit en plusieurs niveaux suivant un chemin d’environ 800m au bout duquel on a une superbe vue sur la plaine Cambodgienne

IMGP2264

[geo_mashup_map]

Pour être sûr de ne pas rater un nouvel article, inscrivez-vous à la newsletter d’EspoirKiné :










  • Eh bien, il faut en profiter! Le retour à la civilisation occidentale risque d’apparaître un peu fade : encore plusieurs mois de belles surprises!…Bravo

    Laurence

    17 h 34 min
    14/01/2014